Espoir-Voyage
Diabète

Quand on veut on peut ! Chapitre I

Votre diabète ne vous empêchera jamais de réaliser vos rêves.

“J’aimerais tellement faire comme toi, tu es si courageuse.”

Je pense que c’est la phrase que j’entends le plus au monde depuis que je voyage. Mais croyez moi, si je le fais, tout le monde peut le faire !

Espoir-Voyage

Il y a presque 4 ans que je décidais de partir en voyage. Je n’avais que 19 ans et de l’ambition à revendre. Laissez-moi vous raconter pourquoi aujourd’hui je voyage et comment le fait de partir m’a aidé à exister.

Un rêve envolé

Il faut remonter 8 ans en arrière, j’avais alors 15 ans. J’étais danseuse au Conservatoire National de Danse à Avignon. J’envisageais mon avenir sur scène tellement ma passion était ancrée en moi. Je dansais et tout allait bien. Mon diabète de type 1 a été diagnostiqué 3 mois avant mon entrée au conservatoire. Un coup dur les premiers temps mais ma passion pour la danse prenait le dessus. Avec un emploi du temps chargé, des répétitions quotidiennes, ma petite vie de collégienne diabétique n’était pas facile. Je ne vais pas vous apprendre à quel point le monde de la danse est impitoyable, il faut beaucoup de volonté, ne pas compter des heures pour réussir et garder un corps parfait. J’étais rentrée dans un cercle vicieux, à vouloir être la meilleure, à en oublier que j’étais malade. A l’époque j’estimais que je faisais assez de sport pour éviter de me piquer, sans parler de mes contrôles glycémiques que je faisais tous les deux mois ! Ma santé ne me préoccupait peu, la danse était plus importante. De jours en jours je perdais des kilos à vu d’œils. Ma silhouette s’affinait et mon teint de peau devenait plus blanc que de la craie. Les cours de danse devenaient de plus en plus rigoureux, le niveau plus difficile et la fatigue se ressentait. A l’internat tout se passait bien, heureusement mes amies étaient là même si nous étions concurrentes en salle de danse, nous étions très proches en dehors. Mon diabète préoccupait plus mes amies que moi ! J’arrivais même à les convaincre de se faire piquer leurs doigts pour avoir des résultats au top, mon carnet d’autosurveillance n’affichait que des bons résultats ! Quelle idée stupide. Je remercie encore les filles de m’avoir aider à vouloir réaliser mon rêve, ma passion avant tout le reste. J’étais devenu si faible que parfois mon amie Sandy ou Angélique et toutes les autres me faisait mes propres injections. Si je suis encore ici à vous écrire c’est peut être grâce à elles. Je me revois encore allongée sur mon lit, épuisée, à bout de force… De la force juste pour danser. Forcément il y avait une énorme incompréhension des médecins, faut dire que j’avais une hémoglobine glyquée à plus de 14%. J’ai vécu pendant presque 7 mois sans ou presque pas d’insuline. Il faut dire que mon éducation pour mon diabète lors de la découverte de mon type 1 quand j’avais 12 ans a été très rapide. Je pense qu’un simple “pique toi car ta vie en dépend” m’aurait fait comprendre ou réagir. Je n’ai malheureusement jamais trouvé le bon médecin pendant mes années de sport étude, un médecin qui comprenne réellement mes projets dont celui de devenir danseuse…

Un ballet avait lieu chaque année avec tout le conservatoire, celui de 2009 allait être le dernier...

La suite, très bientôt.  » Ma dernière danse »

 – Mathilde –

You may also like...

Popular Articles...

3 Comments

  1. Louisa says:

    Hâte de lire la suite …. 😍😍😍

  2. Comme bcp d ado,jeune adulte, tu as mis ton diabète de côté pour vivre ta passion et être comme tous. Courageuse ? Tu l es certainement. Hâte de lire la suite, bizz d Auvergne ou le soleil fait du bien

  3. Michele Damouny xxxx says:

    Wowww c’est toujours inspirant te lire. Gabriel avait 17 mois lors de son diagnostique donc tout est different comme situation. J’ai hate de lui faire lire tantot ton histoire…..ca l’inspire. Ces temps ci il commence à detester son diabete, chose qu’il ne faisait jamais avant. Des histoires comme la tienne redonnent espoir xxxx merci xxxxx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *